Qu’est ce que le vitrage phonique ?

Publié le : 05 mai 20235 mins de lecture

Si vous subissez régulièrement des nuisances en lien avec les véhicules, les klaxons ou les conversations de personnes situées à l’extérieur, la première chose à faire est de munir vos fenêtres d’un vitrage isolant des bruits extérieurs. En plus de réduire considérablement les bruits extérieurs, ce vitrage contribuera à diminuer les pertes thermiques de votre logement. Petites explications…

Le vitrage phonique : c’est quoi ?

Les deux plaques de verres des différentes épaisseurs qui composent une fenêtre double vitrage phonique constituent les éléments qui la différencient d’une fenêtre ordinaire. L’isolation acoustique s’effectue alors via une lame d’air ou par un vide abritant du gaz krypton ou argon. Le verre intérieur possède une épaisseur de 4 mm, le verre extérieur, quant à lui, est plus épais, entre 4 à 10 mm. Ce type de vitrage évite que les bruits extérieurs n’entre dans une habitation. Le vitrage acoustique, au contraire, évite que les bruits intérieurs se propagent à l’extérieur. Cette technologie a pour conséquence de réduire notablement la gêne sonore qui provient du milieu extérieur. Afin de diminuer les bruits ambiants, les acousticiens conseillent, en général, la pose d’un vitrage 10/6/4, soit un vitrage composé de deux vitres (10 et 4 mm qui renferment 6 mm de lame d’air) et d’un feuilletage acoustique. La S.A. Domofen, basée en Suisse, fabrique des portes et fenêtres PVC, norme Minergie. domofen.ch est une entreprise familiale rivalisant avec de grands groupes industriels. Domofen possède un site de production de 3800 m2 et compte sur son équipe d’une vingtaine de collaborateurs compétents et passionnés.

Comment reconnait-on un vitrage qui filtre les bruits extérieurs ?

Il se reconnaît de diverses manières. S’il s’agit de vitrages récents Les fenêtres fabriquées à partir de l’année 2000 possèdent un nom d’identification commercial. Il varie selon les fabricants et doit être gravé entre les vitres. Cet indice indique, notamment, l’agrément technique et le code commercial de l’usine où a été fabriqué le double vitrage phonique. D’autres éléments sont à prendre en considération pour une performance maximale, la mention AR, par exemple, qui est le signe d’une efficacité acoustique renforcée. La classification d’une fenêtre s’échelonne entre AR1 à AR6. En ce qui concerne les vitrages anciens Il existe une astuce très simple pour distinguer un simple d’un double vitrage. Il suffit d’allumer une allumette devant la vitre, si la flamme se reflète quatre fois, il s’agit bien d’un double vitrage. La présence d’un double vitrage se repère également via l’existence d’un espace entre les feuilles de verre.

La couche de basse émissivité et le feuilletage

Le coefficient Uw indique la performance de l’isolation thermique d’une fenêtre. Il se calcule en tenant compte de la performance thermique du cadre et du vitrage de la fenêtre. Il est exprimé en watts par m2. Plus ce coefficient est faible et plus l’isolation est bonne. En ayant connaissance du nombre de verres des fenêtres isolantes et de la présence éventuelle d’un film basse émissivité, on peut plus aisément évaluer le type du vitrage et son indice U. Un verre feuilleté possède, le plus souvent, deux verres collés sans espace. Avec le test de l’allumette, si une des flammes est bleue, cela signifie que le double vitrage possède une couche de basse émissivité. Il est, par contre, difficile d’évaluer précisément l’efficacité d’une vitre quant à son facteur solaire. On peut, toutefois, affirmer qu’un vitrage teinté aux reflets mats est lié à des capacités absorbantes excellentes. Une couleur bleue claire ou verte indique que le vitrage possède un indice de transmission lumineuse conséquent.

Plan du site